Connexion

Liens principaux

Air-glacier

La compagnie

Air-Glaciers est une entreprise commerciale qui fait entre autre du sauvetage. La compagnie propose une carte de sauvetage (d’affiliation ou de soutien) qui assure une couverture des frais de sauvetage non couverts par les assurances. Les appels d’urgences aboutissent dans la centrale d’engagement sanitaire 144, qui décide de l’engagement des hélicoptères d’Air-Glaciers ou du SMUR 444. Les hélicoptères de sauvetage ont à bord un matériel de réanimation et de prise en charge médicale urgente ainsi qu’un matériel de sauvetage technique complet et complexe, permettant d’assurer des missions dans le terrain difficile aussi bien que des missions médicales délicates, incluant les transferts inter-hospitaliers.

L’équipage comporte un pilote, un aide de vol avec une formation médicale avancé allant jusqu’au brevet d’ambulancier professionnel diplômé, un médecin d’urgence au bénéfice d’une formation spécifique en médecine de montagne, et parfois - pour les missions opérationnelles difficiles - d’un guide sauveteur professionnel de la Maison du Sauvetage FXB.

Le service de sauvetage d’Air-Glaciers héliporté ainsi que du SMUR 444 sont médicalisés par des médecins dont la majorité est au bénéfice de la formation en médecine d’urgence pré-hospitalière de la Société Suisse de Médecine d’Urgence et de Sauvetage (SSMUS). Grâce à l’étroite collaboration avec le GRIMM, les médecins intervenants sont de plus formés plus spécifiquement aux sauvetages en montagne, durant les cours du GRIMM. Le service médical d’Air-Glaciers est reconnu par la SSMUS comme centre de formation pour médecin d’urgence, où ces derniers peuvent accomplir les interventions nécessaires à l’obtention de leur diplôme.

Les collaborateurs d’Air-Glaciers, pilotes, aides de vol et guides bénéficient de divers niveau de formation, allant d’auxiliaire de transport jusqu’à ambulanciers professionnels CRS-IAS. En cas de topographie difficile ou d’interventions nécessitant une manœuvre de treuil ou d’extraction au cargo, nous avons recours à des guides sauveteurs professionnels de la Maison FXB du Sauvetage.

Retrouvez ici un reportage sur Air-Glaciers d'une équipe de Temps Présent du 14 mai 2015 sur Air-Glaciers d'une équipe de Temps Présent du 14 mai 2015,  qui a  pu filmer le quotidien des sauveteurs en montagne...et recueillir de nombreux témoignages d'assistants de vol, de pilotes, de guides de la Maison FXB du Sauvetage, et bien sûr de médecins du GRIMM !

 

L’activité de sauvetage chez Air-Glaciers

Environs 1500 sauvetages sont réalisés par année depuis la base de Sion (permanence de 24 h) et 300 depuis celle de Collombey (permanence de jour en hiver), dont 94% d’interventions primaires.  La majorité des interventions sont des cas de traumatologies (75-85%) avec une légère tendance à une augmentation des cas médicaux ces dernières années (de 15 à 25 %). L’activité est soumies à une forte fluctuation liée au tourisme, avec un pic sur les mois d’hiver (décembre à avril) et d’été (juillet à août).

Environ 20% des cas sont considérés comme graves (classifiés selon l’index NACA de 4 à 7). Environ 100 transferts inter-hospitaliers sont réalisés par année, et 50 vols de nuit.

Près de 300 interventions nécessitent un treuil (150/an) ou un cargo (env. 100/an), chaque année. La présence d’un guide sauveteur FXB est requise dans env. 400 missions/année, tendance en hausse ces dernières années.

L’activité du SMUR est en hausse permanente depuis dix ans et a passé de 200 intervention en 2001 à 846 pour 2012, dont env. 1/3 de nuit (380 missions). La majeure partie sont des cas moyennement à sévèrement grave, à savoir env. 300 cas NACA 3 (pas de risque vital), env. 200 cas de NACA 4 (risque vital potentiel) et 150 cas NACA 5 (risque vital avéré). La majeure partie des interventions SMUR se font pour des cas médicaux.

Les gestes médicaux les plus fréquents sont des sédations-analgésie pour des patients nécessitant une prise en charge avancée antalgique, des réanimations cardiopulmonaires, des immobilisations de lésions de la colonne vertébrale, des prise en charge de traumatisé crânien, d’infarctus, d’attaques cérébrales, ou encore de troubles métaboliques.

Collaboration avec le GRIMM 

Les destins d’Air-Glaciers et du GRIMM sont étroitement liés. Les médecins engagés dans les actions de sauvetage de la compagnie (nommées médecins « intervenants ») sont en effet tous membres du GRIMM. Cette façon de faire possède des avantages indéniables en termes de formation technique et médicale. Ainsi, les futurs médecins intervenants bénéficient de la formation pratique technique et médicale dispensée lors des cours du GRIMM, qui permettent d’établir des lignes directrices de prise en charge communes (unité de doctrine). Les évolutions médicales mais aussi techniques peuvent également être exercées lors de ces cours, qui permettent également de mieux connaître les guides de la Maison FXB du Sauvetage, partenaires incontournables des cours du GRIMM.

Une particularité du système de médicalisation de la base de Sion est directement liée à son étroite collaboration avec le GRIMM : la médicalisation de plusieurs missions simultanée. La proximité de plusieurs médecins intervenants installés en cabinet permet en effet de médicaliser un deuxième hélicoptère en plus de celui de permanence à la base de Sion (ce qui est le cas environ 400 fois par année), voire un troisième (environ 200 fois/an) ou même une quatrième machine (environ 100 fois/année).

JoomSpirit