Connexion

Liens principaux

Dates clé

1965 : Contexte

La compagnie Air Glaciers est fondée en 1965. Une convention est alors établie avec les hôpitaux de Sion et de Sierre, permettant d’appeler des médecins « montagnards » en renfort lors de missions de sauvetage. Les connaissances médicales en matière de médecine d’urgence, notamment lors d'accidents en haute montagne, s'étant considérablement améliorées par la suite, cette situation se devait d’être réévaluée.

 

1980 : Les prémisses

Le Dr Frédéric Dubas, chirurgien, organise un Symposium « Médecine et avalanches » au Château d’Aigle, première réunion médicale organisée en Suisse romande sur un sujet de médecine de montagne. C’est donc vers lui que la Commission cantonale de secours en montagne (Brig. Jacky Michelet), et l'Association suisse des entreprises à câbles, (représentée par 1e Dr P.Segantini, également président de la commission médicale de l'Union internationale des Associations d'alpinistes), demandent de mettre sur pied un groupe de médecins aptes à participer efficacement au secours en montagne en remplacement des internes hospitaliers.

 

1981: Fondation du GRIMM

Après une lettre d’information adressée à l’ensemble des médecins de Suisse romande susceptibles de s’intéresser au secours en montagne, le Dr Frédéric Dubas organise une assemblée constitutive à Ravoire le 10.12.1981. Il imagine également un nom : le GRIMM, acronyme de « Groupe Romand d’Interventions Médicales en Montagne ». A cette réunion participeront une vingtaine de médecins intéressés. Le GRIMM est alors un groupe plus ou moins informel de copains intéressés par le secours en montagne, sans structure bien définie.

 

1984 : Le GRIMM se rapproche des hélicoptères

L'assemblée annuelle d'automne a lieu à l'aérodrome de Sion afin d'approfondir les connaissances de l'hélicoptère et du matériel à disposition, ainsi que des techniques particulières à ce type de sauvetage.

 

1985 : Premier « Cours du GRIMM » !

Suite à l’impulsion légendairement énergique du Dr Urs Wiget, un « Cours d’initiation a la montagne et au sauvetage terrestre en montagne » a lieu du 4 au 7 Juillet 1985, à la cabane Moiry. En effet, le dernier « M » du GRIMM ne veut-il pas dire « Montagne » ? C’est la naissance des légendaires « Cours du GRIMM », encore indispensables 25 ans plus tard ! Ces cours ont alors lieu durant trois journées successives en montagne, par tous les temps. Le premier jour est consacré à la connaissance du matériel et aux exercices de sauvetage en crevasse, neige ou en rocher. Les deux derniers jours, des courses de montagne sont organisées afin d'améliorer l’aptitude des médecins dans le terrain. En effet, outre une condition physique et une technique de glace et de rocher suffisante pour ne pas être un "poids" pour les autres sauveteurs, le médecin d'intervention doit également démontrer des capacités d'intégration dans un groupe étant appelé, par la force des choses, à travailler dans des conditions difficiles.

 

1988 : Les statuts

Sous l'impulsion de Gaston Barben, député au Grand Conseil, et initiateur d'une motion sur les secours ayant été transformée par la suite en projet de loi sur l'organisation des secours, et à la demande du service de la santé publique de l'Etat du Valais, il est demandé au GRIMM de s’officialiser  en établissant des statuts. Suite à des débats contradictoires sur l'opportunité de devenir une association officielle avec statuts (notamment lors d’une soirée très animée dans le jardin de Jacky Michelet), la raison finit par l'emporter. Le GRIMM peut alors devenir un interlocuteur "sérieux" auprès des politiques et en particulier du conseil d'Etat (rencontres notamment avec les conseillers d'Etat Deferr et Gertschen). Les statuts sont rédigés par un groupe de travail dirigé par le Dr Jean-Rémy Claivaz. La version définitive sera finalement officialisée par l’assemblée générale du 15.12.1988 à Sion. Le groupe de copains qui composait le Grimm à ce moment est dès lors organisé en un groupement, lui permettant de devenir un interlocuteur officiel et crédible, lors des différentes discussions à venir et portant sur la réorganisation des secours en Valais.

 

1989 : La reconnaissance officielle

Le GRIMM est officiellement reconnu comme tel par l’Etat du Valais.

 

1990 : Symposium sur la médecine de terrain à Notwill

 

Le Dr Urs Wiget organise un symposium « GRIMM » de 3 jours sur la médecine d’urgence de terrain à Nottwil. On compte près de 90 participants de tout le Valais, y compris Beat Perren d’Air Zermatt. L’absence des médecins et infirmiers allemands d’Air-Zermatt est cependant déplorée à l’époque, ceci malgré les essais d’intégration effectués par le Dr Wiget, ayant travaillé plusieurs années à l’hôpital de Viège.

 

1991 : Congrès International de Médecine de Montagne à Montana

 

Ce congrès important fut une fois de plus un enfant de Frédéric Dubas, et eut comme parrain le comité du GRIMM. D’importants liens internationaux furent alors tissés.

 

1992 : Quelques statistiques

Cette année-là, 352 interventions médicalisées seront réalisées, dont 3 transports secondaires, 255 cas d’accidents, 44 de maladie, et 3 patients indemnes. Les sauvetages sur les pistes de ski représentent environ la moitié des interventions, la haute montagne 4.6%. On compte cette année-là 44 treuillages (17% des intervention), et 26 relevages en vol stationnaire. La majorité (64%) des missions sont effectuées depuis la base de Sion, le solde (36%) depuis la base de Collombey. Ce travail statistique, nécessaire à la réflexion et à l’amélioration du système, est alors le fruit du Docteur Gilbert Bruchez.

 

1995 : La Maison FXB du Sauvetage : un concept unique et performant

La Maison François-Xavier Bagnoud du Sauvetage est inaugurée, réunissant en un lieu unique les pilotes, aides de vol, guides de montagne, médecins du GRIMM et hélicoptères de sauvetage. Sous l’impulsion décisive de Jacky Michelet et du Dr Urs Wiget, les guides de la section secours et recherche de la Police cantonale sont incorporés au système de médicalisation des secours. De plus, la présence d’un véhicule SMUR (véhicule médicalisé d’urgence) à l’aéroport de Sion permet de médicaliser les urgences par voie terrestre, à l’aide de médecins formés, au service de la population.

 

1996 : Le premier numéro de « Canal Grimm » consacre les 15 ans du GRIMM !

Pour le 15ème anniversaire de la fondation du GRIMM, le premier numéro de Canal Grimm sort des rotatives, sous l’impulsion du Docteur Jean-Pierre Deslarzes ! Jusqu’en 1999, 5 numéros de Canal Grimm seront publiés.

 

1997 : Congrès International de Médecine de Montagne à Interlaken

Ce congrès, nommé « François-Xavier Bagnoud »,  fut encore piloté pour une grande part par le Dr Frédéric Dubas, alors engagé dans la Société Internationale de Médecine de Montagne (ISSM). Plusieurs membres du GRIMM officient à cette époque dans les sociétés reconnues internationalement sur le plan de la médecine de montagne.  Le Dr Bruno Durrer est alors le président de la Commission Médicale de l’Union Internationale des Associations d’Alpinisme (UIAA), et le Dr Urs Wiget est président de la Commission Médicale de la Commission Internationale de Secours Alpin (CISA – IKAR).

 

2001 : La consécration sur le plan de la formation

Cette année-là, la base de Sion de la compagnie Air-Glaciers est reconnue officiellement comme Service de Sauvetage pour la formation en médecine d’urgence pré-hospitalière par la Société Suisse de Médecine d’Urgence (SSMUS). Les médecins du GRIMM effectuant des permanences à la base de Sion peuvent ainsi y réaliser les interventions nécessaires à l’obtention de l’attestation de Médecin d’Urgence SSMUS. Cette reconnaissance par les instances officielles de la FMH et de la SSMUS, rendue possible grâce au travail du Docteur Grégoire Zen Ruffinen, signifient la reconnaissance des compétences et de la qualité du travail effectué par les médecins du GRIMM dans le domaine de la médecine d’urgence.

 

2000 : Les Cours du GRIMM s’exportent !

Le GRIMM organise un cours en France, à Chamonix. Les années suivantes verront des Cours du GRIMM avoir lieux dans le massif des Ecrins, en Corse, dans les calanques…

 

2006 : Congrès francophone de médecine de montagne à Zinal

Organisé par le Dr Stéphane Zufferey, ce congrès a lieu du 20 au 24 Mars.  Les thèmes principaux sont bien évidement le sauvetage, mais également la médecine d’expédition, la médecine d’altitude, les raids et autres compétitions, ainsi que les aspects pratiques des expéditions. Ce congrès permet de tisser des liens avec nos collègues francophones, bien évidemement Français, mais aussi Belges ou Canadiens !

 

2009 : L’ascension du GRIMM se poursuit

Sous l’impulsion du Dr Matthieu de Riedmatten, un trekking suivi d’une expédition sont organisés au Ladakh. Même si il s’en est fallu de peu pour atteindre le sommet du Kun (7'077 mètres), jamais le GRIMM n’aura été si haut !

 

2009 : Quelques statistiques

1383 interventions héliportées à Sion et 285 à Collombey. Depuis la base de Sion, à 214 reprises trois hélicoptères médicalisés ont été engagés simultanément, alors que quatre machines étaient simultanément engagées à 105 reprises ! Ces chiffres impressionnants ne pourraient exister sans la souplesse et l’engagement sans faille des médecins du GRIMM, notamment installés en cabinet (environ 500 missions effectuées depuis le cabinet ou le domicile). 99 missions secondaires, 79% cas de traumatologie, 21% cas maladie, 223 NACA 4-7 (17%), 100 « human cargo sling », 148 treuillages, 33 vols de de nuit. L’activité SMUR se onte quant à elle à 655 missions dont 271 de nuit.

 

2011 : Les 30 ans du GRIMM

Pour honorer les 30 ans du GRIMM, retour aux sources pour le cours d’été, qui se tient à la cabane Moiry du 17 au 19 Juin. Le dernier jour se veut festif, avec la participation des « oldies » du GRIMM, ainsi que des différents partenaires : OCVS, centrale 144, personnel de l’hôpital de Sion et des compagnies d’ambulances, gardiens de cabanes, Société Suisse de Médecine d’Urgence, Société Suisse de Médecine de Montagne, PGHM, entre autres.

 

2012 Congrès Gemmi

Six ans après le congrès de Zinal se tient le 4ème congrès international de médecine de montagne à la Gemmi, durant 5 journées-marathon. Cet événement au programme ambitieux et à l’ambiance mémorable rencontre un succès considérable et n’aurait pu avoir lieu sans l’aide précieuse de nombreux membres du Grimm.

JoomSpirit